Segovie à voir

Ségovie fait partie de la Communauté autonome de Castille-et-León. La capitale de cette province, au pied de la Sierra de Guadarrama et au confluent des rivières Eresma et Clamores, avait déjà accueilli des populations néandertaliennes, mais ce sont les Celtibères qui ont été ses premiers habitants.

L’établissement romain ultérieur nous a laissé l’Aqueduc, la construction de génie civil la plus remarquable dont nous pouvons profiter aujourd’hui dans la péninsule ibérique.

À l’époque des Wisigoths, Ségovie était le siège épiscopal du diocèse de Tolède. L’invasion islamique a entraîné le dépeuplement de la ville.

Cette situation va changer avec la reconquête menée par Alphonse VI, qui a encouragé le repeuplement de la ville par des chrétiens venus du nord de la péninsule.

Alvar Fáñez, fidèle lieutenant du Cid, sera l’un de ses gouverneurs.

Ségovie entame alors une époque de splendeur comme centre du commerce de laine et de production textile.

L’Alcazar sera la résidence des rois de la Maison de Trastamare et Isabelle la Catholique sera proclamée Reine de Castille. Il accueille une importante Aljama juive.

Abraham Seneor sera administrateur du Trésor royal et le dernier Grand Rabbin de Castille.

Ségovie a joué un rôle primordial lors du soulèvement contre Charles Ier, avec le comunero Juan Bravo, figure de la Guerre des Communautés de Castille.

Parcourir Ségovie aujourd’hui nous permet de profiter de constructions romanes exceptionnelles d’influence mudéjar ;

de l’architecture gothique religieuse, où se distingue la cathédrale surnommée la Dame des Cathédrales,

de l’architecture civile, de l’Alcazar ;

Et de maisons nobiliaires Renaissance, comme la Casa de los Picos,

la Tour de Lozoya,

le Palais des Marquis de Quintanar,

et le Palais du Marquis de l’Arc.

Nous pouvons aussi admirer le revêtement des façades, dit sgraffite ségovien, comme au palais de Cascales.

Dans la périphérie de la ville, nous trouverons le Sanctuaire de la Vierge de la Fuencisla, patronne de Ségovie,

le couvent de Saint Jean de la Croix, où il est enterré,

l’église de la Vera Cruz,

le monastère du Parral

et la Maison de la Monnaie.

Ségovie est aujourd’hui un centre culturel qui accueille chaque année des milliers d’étudiants sur ses campus universitaires et invite à la réflexion les intellectuels les plus en vue.

À proximité de la ville se trouvent les Palais royaux de La Granja de San Ildefonso

et de Riofrío, 

les communes médiévales de Pedraza, 

Sepúlveda,

Turégano 

ou Ayllón, 

et d’importants châteaux comme ceux de Coca 

et Cuellar.

Des espaces naturels singuliers comme les gorges du Duratón ou du Riaza méritent également une mention spéciale, 

tout comme la pinède de Valsaín.

La gastronomie ségovienne a sa propre personnalité, avec les fèves de La Granja,

le cochon de lait et l’agneau rôtis, 

le punch ségovien 

et les vins de Ribera de Duero et de Rueda.

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites