Cadiz à voir

La ville de Cadix, baptisée « la tacita de plata » (la petite tasse en argent) et fondée par les Phéniciens il y a plus de 3 000 ans sous le nom de Gádir.

Son histoire est bâtie par les Grecs et les Carthaginois. C’est d’ici qu’est parti Hannibal pour conquérir l’Italie.

Sous la domination de l’empire romain, la ville est réputée pour ses exportations de sauce de poisson fermentée – le garum – et pour ses danseuses, comme Telethusa. Après la chute de l’empire, différentes conquêtes se succèdent : les Vandales, les Byzantins, les Wisigoths.

Le califat Omeya, après la victoire du général Tariq Ibn Ziyad à la bataille de Guadalete, en fait l’une des premières villes de la péninsule à faire partie d’Al Andalus. En 1262, Alphonse X le Sage incorpore la ville au royaume de Castille. 

Au XVe siècle, elle est l’escale favorite des navires génois et vénitiens. C’est probablement à cette époque que remonte l’importation de la tradition du carnaval. L’importance stratégique de son port lui confère un nouveau dynamisme à l’époque des découvertes. C’est d’ici que prend le départ le deuxième voyage de Christophe Colomb vers l’Amérique.

En 1717, en raison des difficultés de navigation sur le Guadalquivir, la Casa de Contratación s’installe à Cadix qui s’approprie ainsi le monopole commercial avec l’Amérique dont jouissait Séville jusqu’alors. La cathédrale Sainte-Croix est construite à cette époque. Le 21 octobre 1805, la flotte qui interviendra dans la bataille de Trafalgar prend le départ à Cadix.

Lors de l’invasion napoléonienne, Cadix résiste au siège français malgré son infériorité. C’est à Cadix qu’est promulguée la première Constitution espagnole du 19 mars 1812 : La Pepa. Toutefois, en 1823, l’entrée des Cent mille fils de Saint Louis en soutien de Ferdinand VII qui est détenu au Palacio de la Aduana met fin à la résistance des libéraux de Cadix.

Aujourd’hui, Cadix nous offre une multitude d’attractions : son carnaval célèbre pour l’ingéniosité de ses chirigotas, des compositions musicales carnavalesques, les sites naturels proches de la ville tels que les parcs de la Sierra de Grazalema et des Alcornocales, ou des lieux aussi magiques que les Villages blancs et bien entendu les merveilleuses plages qui jalonnent ses côtes.

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites