Hernan Cortes

Hernán Cortés naquit en Estrémadure. Il joua un rôle primordial dans la conquête du Mexique, au début du XVIe siècle, en dominant l’empire Aztèque qui prit le nom de « Nouvelle Espagne » sous le règne de la couronne de Castille.

Lors de son voyage en Amérique, il prit part à la campagne contre les caciques haïtiens sur l’île d’Hispaniola, après quoi il obtint le poste d’écrivain public.

Grâce à cette nouvelle fonction, il fut nommé maire de Santiago de Cuba en 1511 puis recruté par le gouverneur de Cuba, Diego Velázquez, qui voulait le charger de l’expédition vers la péninsule du Yucatan.

Cortés entreprit son voyage vers le Yucatan sans demander l’autorisation du gouverneur, ce qui lui valut sa défaveur.

La bataille de Centla se terminera par la conquête de la ville de Potonchan, et la fondation de la ville de Santa María de la Victoria.

Parmi les offrandes remises par les vaincus se trouvait une femme connue sous le nom de La Malinche, qui prit plus tard le nom de Doña Marina et qui joua un rôle crucial dans la conquête du Mexique grâce à sa maîtrise des langues indigènes et à sa loyauté envers les Espagnols. Elle donna un fils à Cortés : Martín.

Après avoir conquis Potonchan et fondé la ville de Veracruz, Cortés apprend l’existence de Tenochtitlan, capitale de l’empire gouvernée par l’empereur des Aztèques, Moctezuma, et qui abritait de grands trésors.

C’est alors qu’il fut nommé capitaine général par ses soldats pour se soumettre au roi Charles Ier et non au gouverneur de Cuba qui ne reconnaissait pas son autorité. Cortés envoya des bijoux et des trésors de ces terres pour soutenir sa cause devant le monarque.

Afin d’éviter les désertions, il ordonne de détruire le reste de ses navires, d’où l’expression en espagnol « brûler ses vaisseaux » pour dire que l’on ne peut pas revenir en arrière.

La première alliance des Espagnols fut forgée avec la culture Totonaca, qui fournit 1 300 guerriers à leurs troupes. Plus tard, ils obtinrent le soutien des Tlaxcaltèques, ennemis des Aztèques en raison des sacrifices humains que ces derniers effectuaient à leur encontre.

Finalement, les troupes espagnoles et leurs alliés obtinrent une grande victoire à Cholula, ville alliée des Aztèques.

On dit que lorsque Moctezuma vit arriver Cortés et ses troupes, il pensa qu’il s’agissait de l’accomplissement de cette prophétie : « De l’est viendront des hommes blancs et barbus envoyés par le dieu Quetzalcóatl ».

Moctezuma reçut Cortés sans opposer de résistance, mais fut pris en otage par les Espagnols qui craignaient de se faire tuer. Peu de temps après, deux événements majeurs se produisirent : la bataille de Nautla entre les Mexicas et Juan de Escalante, lors de laquelle ce dernier mourut, et l’expédition de troupes envoyées par le gouverneur de Cuba sous le commandement de Pánfilo de Narváez, que Cortés attira dans son camp.

Un soupçon de rébellion des Mexicains contre les Espagnols donna lieu au massacre de Tóxactl, après quoi les Espagnols se réfugièrent dans le Palais d’Axayacatl. Moctezuma tenta alors d’apaiser ses sujets qui le lapidèrent et le mirent à mort.

Face à cette situation, Cortés et ses soldats abandonnèrent la ville lors de la nuit surnommée la Noche triste. Ils furent poursuivis jusqu’à Otumba où les Espagnols luttèrent contre les Aztèques et finirent par les vaincre.

Après ces événements, Cortés réorganisa la conquête de Tenochtitlan en amenant toute son artillerie et l’armement dont il disposait à Veracruz. Il y construisit des brigantins pour lutter sur le lac. Sa stratégie d’attaque commença par la coupure de l’approvisionnement en eau douce de la ville. Après plusieurs mois d’affrontements, le 13 août 1521, l’empereur Cuauhtémoc fut capturé et la ville de Tenochtitlan, aujourd’hui Mexico, fut finalement conquise.

 

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites