Le Royaume Wisigoth

Le royaume wisigothe trouve son origine dans la chute de l’empire romain qui s’effondre en l’an 476 : Et pour causes, de graves problèmes internes, tant politiques que militaires, et des affaires de corruption accablaient l’empire. En parallèle une grosse pression était exercée à l’extérieure de ses frontières par les peuples d’origine germanique, aussi connus sous le nom de ‘barbares’. 

Aux débuts du Ve siècle, la péninsule Ibérique avait une population approchant les 5 millions de personnes. En 409 elle est envahie par les tribus des Suèves, des Vandales, et des Alains, ces derniers étant d’origine asiatique. En 416 apparaissent les wisigothes qui s’allient avec Rome pour éliminer d’Hispanie tous les autres envahisseurs. Les wisigothes étaient approximativement 80.000 et ont étaient à leur tour repoussés par les Huns, menés par leur chef Atila, qui arrive alors au trône en 434. 

Les Suèves résisteront dans le nord-ouest de la péninsule, territoire qui correspond aujourd’hui a la région de la Galice. Les wisigothes dont la capitale était dans le sud de la France, à Toulouse, sont battus par les Francs dans la bataille de Vouillé, et déplaceront leur capitale à Toledo, dans le centre de la péninsule ibérique. Dans le sud, l’empire byzantin, dirigé par Justinien réussi à s’établir dans une grande partie de la méditerranée. 

En 585 le roi wisigothe Léovigild réussi l’unification géographique en incorporant le royaume Suève au royaume Wisigothe après plusieurs campagnes militaires. Son fils Reccared quant à lui mène à bien l’unification religieuse en abandonnant lors du troisième concile de Toledo l’hérésie arienne, qui niait la divinité de Jésus-Christ. Il se convertit au catholicisme, religion alors majoritaire de la population hispanique-romaine à cette époque, et a partir de ce moment commence une importante politique anti-juive. 

En 654 le texte juridique Liber Iudiciorum est promulguée avec la montée au trône du roi Receswinthe. Ce texte basé sur les principes du droit Romain suppose l’unification juridique à tous égards de la population d’origine romaine et des wisigothes.

Vers l’an 710, suite à la mort du roi Wittiza, se produisent des affrontements entre les 2 prétendants au trône, Roderic et Agila II. Les forces du Califat Omeyyade affronteront Roderic dans la bataille de Guadalete, dans laquelle celui-ci perdra la vie. Peu d’années après, toute la péninsule ibérique, excepté le nord, est conquis par les musulmans.

A cette époque, les grands intellectuels étaient des ecclésiastiques comme Saint Isidore et Saint Léandre. Saint Isidore qui fut évêque de Séville laissa de nombreux écrits derrière lui.  Son œuvre majeure est Étymologies, première encyclopédie de l’histoire du moyen-âge où à partir de l’origine des mots, sont systématisés et expliqués toutes les connaissances de son temps. 

Concernant l’architecture, les bâtiments sont construits à travers des parfaites stalles, des murs larges et des voûtes en demi berceau ; les églises de San Juan de Baños, à Palencia, San Pedro de la Nave à Zamora, et Santa Comba de Banda à Orense sont particulièrement importantes. 

En orfèvrerie les wisigothes travaillent très bien l’or et l’argent dans lesquels ils incrustent des pierres précieuses et du verre pour confectionner des bijoux, des couronnes, ou des croix. Pour citer 2 trésors wisigoths remarquables composes de couronnes votives et de croix en or: les trésors de Torredonjimeno à Jaen et le trésor de Guadarrazar qui comprend la couronne du Roi Receswinthe. 

 

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites