Art Baroque

Le Baroque se développe à la fin de la Renaissance. Il fait référence à ce qui est tordu et irrégulier, à ce qui est surchargé et excessif, face à l’harmonie, l’équilibre et la symétrie typiques de la Renaissance.

Depuis Rome, il se répandra rapidement en Italie et en Europe, atteignant les territoires de l’Amérique. 

Dans l’art religieux, on cherche la magnificence afin que l’homme se sente petit face au divin, 

alors que, dans l’art civil, les monarchies absolues l’utiliseront pour exprimer le pouvoir de l’État à travers l’urbanisme, avec des grands palais, places et jardins.

En architecture baroque, on utilise l’échelle surhumaine comme expression du pouvoir absolu.

Les plans des édifices adoptent des formes elliptiques et mixtilignes. On utilisent des colonnes salomoniques, des fûts tordus et des pilastres. 

On construit des façades concaves et convexes avec de petits portiques et de grandes entrées. Dans les coupoles, les arcs se croisent et on construit de fausses voûtes.

L’ornementation devient de plus en plus excessive, les matériaux utilisés dans les intérieurs sont luxueux. 

On donne une grande importance à la lumière pour attirer l’attention sur la partie centrale de l’œuvre.

C’est un art réaliste et naturaliste qui cherche la théâtralité de l’ensemble, avec une prédominance du curviligne et de l’ondulant, transmettant des émotions et sentiments.

En raison de la crise économique que traverse l’Espagne au XVIIème siècle, on utilise des matériaux pauvres comme la brique, provenant de la tradition mudéjar, et on construit de fausses coupoles en armature de bois recouvertes de plâtre.

Nous pouvons désigner trois étapes de l’architecture baroque espagnole.

La première étape présente un style herrerien, austère et sobre, comme le montre le centre urbanistique de Lerma à Burgos ou la Plaza Mayor et la Casa de la villa à Madrid.

Le Casón del Buen Retiro et l’église collégiale Saint-Isidore sont aussi de cette époque.

La deuxième étape tend à une architecture plus décorative et plus en mouvement. Son centre d’influence se trouvera en Andalousie, où se démarquent les œuvres de Alonso Cano à Grenade et Leonardo de Figueroa à Séville.

La troisième étape, caractérisée par l’ornementation abondante sur les édifices, présente de fortes connotations régionales. 

 

Dans le baroque castillan, les œuvres de la famille Churriguera à Salamanca et Madrid se démarquent. Et celles de Pedro Rivera à Madrid aussi.

A Tolède, Narciso Tomé érigera le Transparente de la cathédrale où il conjugue architecture, sculpture et peinture.

Dans le baroque galicien, la façade de l’Obradoiro de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle se démarque. 

Et dans le baroque levantin, les façades de la cathédrale de Valence et du palais du marquis de Dos Aguas, déjà Rococo, et la façade de la cathédrale de Murcie. 

Durant le règne de Philippe V, on édifiera le Palais royal de Madrid et le Palais royal de la Granja de San Ildefonso en Ségovie.

La sculpture baroque espagnole aura l’imagerie religieuse comme point de référence.

Dans ce domaine, nous pouvons aussi parler d’un baroque castillan avec Gregorio Fernández et son œuvre El Cristo yacente de El Pardo, où ses mains et son visage exprime du réalisme pur et un caractère dramatique.

Juan Martínez de Montañés, Alonso Cano, Juan de Mesa, Pedro de Mena y la sculptrice Luisa Roldán, la Roldana, représentent l’école andalouse, avec des images qui font ressortir la beauté et la douceur avec des couleurs vives et brillantes.

Et Francisco Salzillo, en tant que représentant de l’école murcienne, avec une nette influence napolitaine, qui marquera le passage au Rococo.

En peinture baroque, tout comme dans les autres formes d’arts, on s’intéresse au clair-obscur.

Il y a deux courants définis. Le ténébrisme correspond aux débuts du baroque, ses principaux représentants seront Carvaggio et José de Ribera, l’Espagnolet. 

Le classicisme se centre plus sur le dessin et la disposition des figures au centre de la composition, sans contrastes ni attitudes exagérées.

Velázquez sera un grand maître de la peinture baroque avec d’autres grandes figures comme Zurbarán, Murillo, Valdés Leal et beaucoup d’autres.

 

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites