Art Gothique

L’art gothique est né au XIIe siècle et s’est développé jusqu’au XVIe siècle de la péninsule ibérique à la Scandinavie, de l’Irlande au Moyen-Orient, véhiculé par les Croisades.

L’origine de cette grande révolution artistique se situe dans la région de Paris, à l’abbaye de Saint-Denis, grâce à l’abbé Suger et à son idée fondamentale : « La contemplation de la beauté matérielle permet de s’élever à la connaissance de Dieu ».

Et c’est la clé de l’architecture gothique : ses cathédrales et ses églises semblent se lever et chercher le ciel avec la verticalité marquée de leurs tours et de leurs nefs spacieuses et extrêmement hautes.

Cette transformation esthétique cache une grande révolution technique, qui a dépassé les limites précédentes en matière de construction. 

Les arcs d’ogive ou pointés forment des croisées d’ogives qui deviendront progressivement plus complexes jusqu’à atteindre les voûtes en éventail en Angleterre.

À l’extérieur, un maillage d’arcs-boutants, de contreforts séparés du mur et des pinacles les surmontant supporte la pression des voûtes, ce qui permet de construire ces bâtiments de plus en plus hauts et légers.

Face à la robustesse et à l’obscurité du roman, la lumière inonde les temples gothiques. 

Les murs décorés de fresques sont remplacés par d’énormes vitraux et rosaces aux couleurs vives qui laissent pénétrer une lumière génératrice d’une expérience mystique.

Les peintures des murs, de plus en plus rares, vont passer peu à peu à un nouveau support, le retable, qui s’érigera en protagoniste des autels principaux et des chapelles. 

Et la sculpture gothique qui, à son origine, était très liée à l’architecture, épurée, d’apparence hiératique et aux formes allongées pour transmettre la spiritualité, deviendra progressivement plus naturaliste et réaliste, et verra naître le portrait.

L’art gothique va évoluer et s’adapter à chaque territoire. C’est pourquoi nous parlons aujourd’hui de gothique classique et de gothique flamboyant en France, de gothique perpendiculaire en Angleterre, de gothique manuélin au Portugal ou de gotique isabélin en Espagne. 

Un voyage en Espagne permet de contempler de magnifiques exemples gothiques, comme la cathédrale de Burgos, qui a récemment fêté ses 8 siècles d’existence, les cathédrales de León, Tolède, Cuenca, Palencia, Gérone ; le cloître de la cathédrale de Pampelune, l’église Saint-Paul à Valladolid, la cathédrale de Séville, le plus grand temple gothique du monde ou, comme bâtiment civil, la Loge de la soie à Valence.

 

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites