Pampelune à voir

Pampelune est une ville située au nord de la péninsule ibérique, sur les rives de l’Arga et au pied des Pyrénées.

Elle formait jadis le royaume de Pampelune et elle est à l’origine du royaume de Navarre.

La ville est actuellement la capitale de la Communauté régionale de Navarre. 

Selon la tradition, elle trouverait son origine dans un peuplement vascon connu sous le nom d’Iruña.

En l’an 75 avant Jésus-Christ, pendant la guerre contre le général romain Sertorius, la ville a été établie comme Pompaelo, en l’honneur du général romain Pompée le Grand.

Le christianisme a fait son apparition à Pampelune par le biais de Saint-Saturnin, évêque de Toulouse. 

Saint-Fermin a été le premier évêque de Pampelune et il est mort martyr alors qu’il faisait l’objet des persécutions de l’empereur Dioclétien.

Au VIe siècle, Pampelune subit les invasions des peuples germaniques et est même intégrée au royaume wisigoth de Tolède. 

En 824, sous l’autorité de l’émirat de Cordoue, Pamplune s’est convertie en un royaume dirigé par Iñigo Arista, premier roi de Pampelune, avec le soutien de La Familia Muladi « Banu Qasi » et de l’évêché de Pampelune.

À cette époque, l’agglomération était divisée en trois bourgs indépendants : la Navarrería qui accueillait une population locale et les bourgs de Saint-Cernin et de Saint-Nicolas peuplés par des Francs.

Ce n’est qu’en 1423, avec le Privilège de l’Union accordé par Charles III le Noble, que Pampelune allait être unifiée et devenir une ville unique. 

Les bourgs disparaissent et la Mairie est érigée au centre de l’agglomération.

Au XVIe siècle, avec les Rois Catholiques, « la région de Navarre au sud des Pyrénées » est intégrée dans les royaumes d’Aragon et de Castille.

Au niveau architectural, la cathédrale est bâtie dans l’agora romaine de la ville et est entourée des murailles qui sont actuellement conservées en grande partie.

Le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle franchit la rivière Arga sur le magnifique pont de la Madeleine, traversant ainsi la ville en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle. 

Les églises Saint-Nicolas et Saint-Saturnin méritent une visite, tout comme 

la place du Château 

et la Citadelle qui est devenue aujourd’hui un espace de loisirs et de culture.

La ville présente aussi de vastes espaces verts comme le singulier jardin japonais de Yamaguchi ou les jardins de la Taconera, qui conservent une partie des anciens remparts.

Nous ne pouvons pas manquer de citer la Clinique universitaire de Navarre, centre d’excellence pour l’intégration des soins palliatifs et des traitements oncologiques, et qui constitue un des lieux d’intérêt majeurs de la ville en termes de visites.

Pampelune est un paradis pour les gastronomes. Sa gastronomie est remarquable compte tenu de la richesse des vergers de la Ribera del Ebro : 

artichauts, 

asperges, 

bourraches… 

Des plats emblématiques comme les fèves à la chistorra, 

les poivrons farcis de cabillaud, 

 l’ajoarriero, 

le chilindrón

et le traditionnel caillé (cuajada) avec sa saveur particulière de lait brûlé. 

En ce qui concerne les fêtes, citons bien sûr les célèbres fêtes de San Fermín et 

leur coup d’envoi ou Chupinazo sur la place de l’Hôtel de Ville.

À proximité de la ville, on peut également trouver des sites naturels spectaculaires comme les Bárdenas Reales, 

la vallée du Baztan, 

ou la Forêt d’Irati.

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites