L´Inquisition Espagnole I

L’Inquisition fut une institution ecclésiastique créée pour maintenir l’orthodoxie catholique qui, avec le pouvoir politique de l’époque, lutte pour l’unité religieuse.

Nous pouvons distinguer trois types d’Inquisitions : l’Inquisition médiévale, l’Inquisition papale et l’Inquisition espagnole. 

L’Inquisition médiévale naît à la fin du XIIe siècle avec le Pape Lucius III, qui crée les tribunaux épiscopaux et cède sa juridiction aux évêques de chaque diocèse pour combattre l’hérésie cathare.

Cinquante ans plus tard, avec le pape Innocent III et le soutien des rois de France, on assiste à la Croisade des Albigeois dans la région du Languedoc située au sud de la France. 

Il s’agissait d’une lutte religieuse contre les hérétiques albigeois qui avaient créé une église parallèle basée sur la croyance selon laquelle le monde physique avait été créé par Satan et le monde spirituel par Dieu.

C’est le pape Grégoire IX qui crée l’Inquisition pontificale ou papale afin de combattre l’hérésie, une inquisition qui était sous son autorité directe.

L’Inquisition s’est répandue dans toute l’Europe à l’exception des pays scandinaves et de l’Angleterre.

L’année 1478 marque l’avènement de l’Inquisition espagnole instaurée par une bulle du pape Sixte IV qui accorda son contrôle aux Rois catholiques.

Les premières années de l’Inquisition ont été les pires années de son histoire. En effet, à l’origine, les processus étaient moins réglementés et offraient moins de garanties que par la suite.

Certains des Inquisiteurs généraux de cette époque comme le cardinal Cisneros ou Pierre de Portocarrero étaient aussi des figures importantes en politique. 

En outre, d’autres dirigeants comme Philippe II ont des liens très étroits avec l’Inquisition en raison de l’intense combat contre le luthéranisme pendant son règne.

Un des piliers de la Légende Noire contre l’Espagne, lancée au XVIe, siècle est précisément la vision protestante de l’Inquisition espagnole qui a commencé à se répandre dans les territoires allemands où l’imprimerie qui venait d’être inventée a été utilisée pour exagérer et diffuser l’horreur de l’Inquisition espagnole.

Des dirigeants comme Guillaume d’Orange et des illustrateurs comme John Foxe et Thierry de Bry se sont attachés à souligner le caractère inhumain et monstrueux du Tribunal de l’Inquisition espagnole, alors que, dans le reste de l’Europe, d’autres tribunaux utilisaient des méthodes similaires.

Grâce aux textes écrits et aux exigences procédurales de l’Inquisition, nous disposons d’innombrables informations qui nous permettent de prouver que, pendant les 350 années de son existence, l’Inquisition a exécuté environ 3 000 personnes, tandis que, pendant la même période, on a recensé près de 25 000 exécutions dans les territoires protestants de l’Allemagne, uniquement pour cause de sorcellerie.

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites