SANTANDER: QUE VOIR?

La ville de Santander, ouverte sur la mer Cantabrique, connue comme le port de Castille, est la capitale de la communauté autonome de Cantabrie, située au nord de l’Espagne. La présence du Portus Victoriae est connue depuis l’époque romaine. Il fut par la suite habité par les Wisigoths. Au Moyen Âge, Alphonse VIII de Castille lui a accordé des privilèges commerciaux importants.

Ce sont des marins cantabres commandés par l’amiral Bonifaz qui, à la proue de leur navire, brisèrent les chaînes avec lesquelles les musulmans fermaient le Guadalquivir, rendant ainsi possible la conquête de Séville par Ferdinand III le Saint. Cet exploit se reflète dans les armoiries de la ville, avec l’image de la tour d’or et d’un navire sur le fleuve Guadalquivir brisant les chaînes. À la fin du Moyen Âge, plusieurs épidémies de peste ont décimé la population de la ville.

Des siècles plus tard, deux évènements dramatiques ont marqué l’histoire, notamment l’explosion du navire buque Cabo Machichaco chargé de dynamite, détruisant ainsi le port et les rues alentours, ainsi que l’incendie dévastateur de 1941 qui ravagea le centre historique de la ville.

Sous le règne du roi Alphonse XIII, la ville de Santander deviendra un lieu de villégiature pour la cour. On peut y admirer la cathédrale de Notre-Dame-de-l’Assomption, la place de la mairie, la place néoclassique à portiques, le Palais royal de la Magdalena et ses jardins,  la promenade de Pereda et tout proche, le centre Botín qui aspire à renforcer le développement social et culturel de la Cantabrie. Ces lieux figurent parmi les plus emblématiques de la ville, tout comme les plages d’el Sardinero et de la Magdalena.

Les grandes bâtisses en pierre des montagnes, avec leurs grandes armoiries nobles, sont typiques de la région, de même que les manoirs « caprichos » construits pour la majeure partie par des Indianos, ces personnes qui sont allées faire fortune dans cette région et qui sont revenues riches d’Amérique.

Près de Santander se trouve la ville de Santillana del Mar, avec la collégiale romane de Santa Juliana et sa place principale. Liérganes est un autre joyau médiéval avec ses grandes bâtisses et son pont principal. Citons également d’autres exemples d’architecture romane en Cantabrie tels que la collégiale de Santa Cruz de Castañeda et celle de San Pedro de Cervatos.

On retrouve dans la chaîne de montagnes cantabriques les vallées de Liébana, de Nansa, de Besaya, de Pas, de Miera y Asón, entre autre. Le canton de Liébana abrite le village de Potes et sa tour del Infantado, tout près du monastère roman de Santo Toribio de Liébana et du téléphérique de Fuente De dans les Pics d’Europe. Cette chaîne de montagnes renferme également la vallée de Campoo, avec la source du fleuve Èbre dans le village de Fontibre, ainsi que Barcena Mayor dans le parc naturel du Saja-Besaya.

La province compte de nombreuses grottes d’art rupestre, comme celles de Puente Viesgo, et la plus remarquable, celle d’Altamira, considérée comme un joyau de cet art.

Sur la bande côtière, on retrouve des villes comme Castro Urdiales, avec son port et l’église de l’Assomption, San Vicente de la Barquera avec le pont sur le fleuve et l’église de Santa Maria de los Angeles et, à Comillas, le « caprice » de Gaudi.

La région compte également d’autres villes remarquables telles que Torrelavega et ses palais de Demetrio Herrero, Santoña, Laredo, Reinosa, avec l’église de San Sebastián, Cabezón de la Sal, avec le palais du comte de San Diego, et Suances.

Il existe six parcs naturels à savoir Picos de Europa, Dumas de Liencres, Saja-Besaya, Oyambre, Collados del Asón et Marismas de Santoña, Victoria et Joyel.

La gastronomie cantabrique se compose de produits tels que les palourdes de Pedreña, les anchois de Santoña et les typiques calamars frits, ainsi que des viandes telles que le faux-filet de Tudanca. Parmi les ragoûts, on peut citer le cocido montañés, le Lebaniego ainsi que la marmite de bonite ou Sorropotún. Parmi les desserts, citons la Quesada et les sobaos pasiegos élaborés avec le lait riche de la vallée du Pas, les polkas de Torrelavega ainsi que les Pantortillas de Reinosa. Quant aux fromages, on peut citer les quesucos de Liébana et ceux de Picón de Bejes.

Documenté par Luis Díez de los Ríos y Valle.

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites